De la peur à la certitude

7 novembre 2017
Blog post

Le 11 septembre 2017, je décollais du sol Béninois. Ca a été un moment très difficile et inoubliable.
Entouré de mes amis et parents à l’aéroport, j’appréhendais la séparation d’avec ceux qui me sont chers. J’avais peur de voir la neige tomber sur moi!

C’est en arrivant à l’aéroport Paris Charles de Gaulle que ma peur a commencé à diminuer car Anthony de Centraider est venu m’accueillir, avant de rejoindre le domicile de ma tutrice qui m’a hébergé les premières nuits. Des nuits difficiles ! Froides… même si j’avais beaucoup de couvertures à ma disposition !

C’est après quelques semaines que j’ai rejoint ma chambre à la Maison des Volontaires de la Ville de Saint-Jean de la Ruelle. J’y habite ainsi avec d’autres volontaires : Josi d’Allemagne et Hatim du Maroc.

En ce qui concerne la restauration, il faut dire que le début n’a pas été facile… Mais aujourd’hui tout se passe bien d’autant que c’est un vrai plaisir de faire la cuisine avec mes co-locataires et je découvre ainsi d’autres spécialités culinaires.

D’Orléans à Paris, j’ai rencontré beaucoup d’étrangers et de compatriotes béninois. Mon pays me manque ainsi beaucoup moins ! J’ai eu la chance de visiter des lieux touristiques comme le château de Chambord, le musée du Louvre, la Tour Eiffel, Notre-Dame… la France est vraiment belle avec ses vieux bâtiments qui attirent des millions de touristes, mais n’en est pas pour autant un paradis.

De la crainte à la certitude, je suis curieux de voir la façon dont je vais être capable de mener à bien ma mission en France. Je suis fier d’être en Service Civique International, je suis convaincu de son utilité et de son impact.

 

 

 

Prev Post Next Post