Mon expérience sur le confinement

8 avril 2020Charlotte Bourillon

Le confinement a commencé le mardi 17 mars, cela a changé beaucoup de choses sur mon mode de fonctionnement surtout sur ma vie quotidienne (mes heures de sommeil sont plus tardives). 

Ce nouvel épisode de la vie m’a obligé à passer plus de temps à regarder les informations mondiales à la télévision ou avec mon téléphone portable afin de pouvoir être à jour sur l’évolution de la pandémie (Covid 19) et surtout celles mon pays (Sénégal) qui a été touché récemment. Je n’avais pas l’habitude de suivre tout le temps les informations, mais c’est un mal pour un bien pour moi parce qu’à partir de maintenant j’en profite pour enrichir ma culture générale et réfléchir sur beaucoup de choses surtout mon futur et mon avenir après ma mission de service civique international. 

Du coup, je passe aussi beaucoup de temps à parler avec ma famille et mes proches pour les rassurer et leur dire que tout se passe très bien actuellement. Ils sont inquiets et c’est très difficile pour eux, surtout pour mes parents, mais je leur fais comprendre que c’est une nouvelle expérience pour nous et ça va bientôt finir partout dans le monde inchallah. 

Concernant ma mission, en ce moment je suis carrément déconnecté. Parce j’étais sur la phase d’intervention sur le terrain avec un agent pour la mise à jour des données sur le GPS, activité que je ne peux plus effectuer depuis le début du confinement. Par contre je prends des nouvelles de mon tuteur-directeur et de quelques agents du service. Mais j’en profite pour reprendre et réfléchir à mon expérience et à tout ce j’ai fait pendant ma mission à Bourgesplus. 

 

Sene Moussa 

Volontaire service civique international à Bourges 

Prev Post Next Post