Des bonnes nouvelles !

2 février 2018
Blog post

Je suis assise dans mon nouvel appartement rêvé de 30 m2 où le chauffage fonctionne, où j’ai ma propre salle de bain, ma plaque de cuisine et tout ce dont vous avez besoin pour vivre dignement, en plus avec la vue magnifique sur la cathédrale – c´est vrai, à travers un arbre, maintenant heureusement sans feuilles. C’est un avantage de l’hiver.

Qu’est-ce qui s’est passé le mois dernier ? Suivez-moi.
C’est la fin du mois de novembre et je passe un contrat pour l’assurance de mon nouveau téléphone portable. Malheureusement sans lire les conditions d’avance, ce n’était pas raisonnable mais je n’en prends pas conscience sur le moment. Après que tout soit signé j’obtiens les conditions par mail et je me dis qu’il faut les lire pour en savoir plus…Wow ! Ça me semble être assez grand pépin. 16 € par mois, simplement je n’en veux pas ! J´espère que les 30 jours pendant lesquels je peux résilier le contrat sont réels ! Tout le monde vous le dira « ne signe rien sans bien lire les conditions » ! En réalité il faut une expérience assez forte. Cette fois j’ai eu de la chance et avec un peu d’aide, je m’en suis bien sortie. Je serais plus prudente la prochaine fois.

Pour le week-end je pars chez Noémie, mon amie. On isole sa yourte – c’est le travail pour entrainer le cerveau et tout le corps. Le travail technique dans une yourte, ça n’arrive pas souvent.
Décembre commence avec une mauvaise surprise. Probablement ma tutrice sera changée à la fin du mois. Dans les ONG c’est toujours compliqué, hm… 🙁
Le travail est varié, plutôt calme – préparation d’expo de volontariat pour nos résidents, lecture des documents des sujets mondiaux, participation aux réunions petites (chez nous) et grandes (Amboise, Orléans), le travail dans l’atelier pour fabriquer le meuble avant déménagement du FJT, un événement au BIJ et finalement le bricolage dans notre nouveau bâtiment juste avant déménagement. Je n’ai fait pas grande chose mais c’était un échange très agréable – si je compare avec la majorité de mon travail au bureau. On a installé les caméras dans les espaces collectifs et des ampoules dans les chambres. Pour le mois prochain je voudrais travailler plus avec les jeunes, résidents, directement. A partir de janvier. Pourquoi ? Jusqu’en décembre je n’étais pas encore capable. Je ne parlais pas suffisamment le français… 🙂

Depuis le moment historique quand j’ai commencé à parler – le soir 7/12 – la France et Chartres me semblent beaucoup plus sympa. Reconnaissez, pour qui préfère la communication par-dessus tout dans sa vie sociale c´est difficile de ne pas parler.
Donc je suis heureuse d’être ici et encore plus heureuse de partir en R. T. pour deux semaines des vacances. Je suis moins contente et même quelque fois fâchée quand j’entends un français qui me dit : « La Russie, la Yougoslavie, la Tchétchénie et la Tchéquie, c’est similaire pour nous. » Quoi !?
J’essaie de croire plus en la solidarité humaine, en l´humanité et surmonter mes expériences négatives. Non, je ne veux pas être naïve. Il n’est pas possible de vivre et de travailler dans un domaine social sans avoir confiance en l´Homme.

Klára Kalinová

 

English version
I am sitting in my new dream apartment of 30 m2 where the heating works, where I have my own bathroom, a cooktop, and everything you need to live with dignity for further 6 months with extra view to the cathedral through a tree – luckily there are no leaves now, it is an advantage of winter.
And what happened last month? Let´s follow with me.
At the end of November, I take out insurance of my new mobile phone. Unfortunately, without previous reading of the conditions, it´s fast and strange but I don´t know about it for this moment. After everything is signed I obtain the contract by mail and decide to read it to know more. I have a suspicion… Wow! The feeling wasn´t wrong! It seems to be a trouble. 16 euros per month, simply… you don´t want it! I hope the 30 days that I have, to resign the contract are meant seriously. Everyone can tell you don´t sign anything unless you read the whole contract and condition! In fact, we need a strong experience. This time I was lucky and with a help it ended by happy end. Next time I will be more vigilant.
For the weekend I make a trip to go to Noemi, my friend. We make an isolation for her yurt – it is a great work to keep busy your brain and whole body. The technic work in the yurt, it doesn´t happen often.
December starts with bad surprise. Probably, I will be changed my tutor at the end of this month. In NGOs its always complicated, hm… “No money, no funny.” 🙁
The work is diverse, calmer – preparation of an expo about volunteering for our residents, reading documents about world topics, attending small and bigger meetings (Amboise, Orléans), making furniture within the workshop (atelier), participation an event in BIJ and finally preparation of the new building for moving (putting lightbulbs and CCTV cameras). Next month I would like to work directly with the residents and less in the office. Since January. Why? I wasn´t able to do it until December. I didn´t speak French… 🙂
So, since 7th December, when I started to speak, I like France and Chartres much more. Just consider that for everyone who prefers a communication above all in his social life, it is difficult not to speak.
I am happy to be here and even more happy to leave for holidays in the Czech Republic. I am less satisfied and from time to time angry to hear French telling me “Russia, Yugoslavia, Chechenia, and Czechia, for us it is similar”. What!?
I try to believe in human solidarity, in humanity, and overcome my negative experiences. No, I don´t want to be naive. It is only not possible to live and work in social sphere without confidence in human.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prev Post Next Post