Blog post

l’attente du printemps!

12 mars 2018Hassane Seibou

J’ai l’impression que le temps s’est accéléré dès le début 2018. Les deux derniers mois ne sont qu’une grande bourrasque de neige dans ma tête – elle est très jolie par contre.

Il me revient des images de travail : les nombreux forums de l’Orientation qui ont eu lieu dans toute la région Centre Val de Loire pendant les mois de janvier et février. J’ai informé des centaines de jeunes, collégiens et lycéens, et leurs parents sur leur possibilité de partir à l’étranger soit dans le cadre scolaire soit en dehors. Souvent, ils n’ont jamais entendu parler des dispositifs de mobilité que nous présentons et ça fait toujours plaisir de leur ouvrir des portes, de leur donner des pistes et de susciter leur envie de vivre une expérience à l’international.
Je me souviens aussi très vivement d’une formation au sein du CRIJ qui s’appelait « Valeurs de la République et laïcité ». Pendant cette formation de deux jours, on m’a beaucoup appris sur la notion de la laïcité en France, la séparation entre l’état et les Eglises. Comme en Allemagne, ce principe garantit la liberté d’expression et la liberté de religion, des valeurs fortes de nos démocraties. Cependant, il existe quelques différences dans l’interprétation de ce principe : En France par exemple, le port ostentatoire des signes religieux est interdit aux élèves scolarisés dans une école publique. Cependant, dans la plupart des écoles en Allemagne, ils en ont le droit. Apprendre à connaître les raisons derrière ces deux argumentations m’a certainement enrichie.

Un autre moment plutôt politique était l’accueil officiel (pourtant un peu tardif) de Youssef, Irène, Ula et moi en tant que volontaires. Puisque l’entreprise de tram à Orléans nous a fourni nos cartes de transport, l’accueil avait lieu à un endroit particulier – la gare des trams. Alors, on a visité le hall de maintenance et la section de contrôle de la gare avant que les présidents de nos structures et les représentants du ministère et de la région fassent leurs discours officiels. Nous avons ensuite présenté nos missions en tant que volontaires. J’ai beaucoup apprécié de pouvoir échanger avec toutes les parties impliquées dans la mise en place de nos missions de volontariat – c’est vraiment un privilège d’en faire partie.

Mais les souvenirs qui remontent le plus, ceux ne sont pas les souvenirs de travail mais de mon temps libre en France !  Début janvier et début février, il y a deux dates en particulier auxquelles je pense tout de suite : les « trois rois mages », le 6 janvier et « la chandeleur », le 2 février. Pourquoi ? Parce que ce sont deux fêtes qui se tournent autour de la nourriture française traditionnelle : pour les trois rois mages, on mange la « galette des rois », une pâte feuilletée à la frangipane délicieuse. Et encore mieux : la personne qui trouve « la fève », une petite figurine qui a été cachée dans la galette, est déclamée roi ou reine et porte une couronne pendant toute la journée. Inspirée par cette ambiance royale, mon amie espagnole et moi,  avons visité deux villes historiques dans la région, Tours et Blois, et surtout le château royal de Blois où on s’est plongée dans l’histoire française à la fin du mois de janvier.
Le 2 février, c’est la fête de la chandeleur. Personne ne pouvait m’expliquer ni ce qu’on fête concrètement ni d’où ça vient mais, à mon avis, il ne faut pas de raison pour manger des crêpes. Et apparemment, les français sont d’accords.

D’ailleurs, la bourrasque de neige n’est pas qu’une métaphore. Il fait froid à Orléans. Et même si le temps s’est accéléré en général, la vitesse de vie s’est ralentie. On fait lentement, on met des pulls chauds, on boit beaucoup de thé. Tout se passe à l’intérieur. C’est le temps de se faire un chocolat chaud à la crème chantilly, de re-regarder « friends » et d’attendre le printemps.

Waiting for spring

I feel like time has sped up since the beginning of 2018. The two last months are but a flurry of snow in my head – it is a really beautiful flurry though.

There are memories of work swirling past: The numerous forums of orientation and guidance that took place all over the central region of France during January and February. There, I informed hundreds of young people, collégiens and lycéens, and their parents about their possibilities of going abroad during their schooldays, afterwards or at any time in their life. Often, they have never heard of the programmes we inform about and it is always great to open those doors for them and inspire them to live an international experience.

Also, I do remember very lively a training called « Values of the Republic and Laicitiy » which I attended for two days in January and during which I acquired a lot of knowledge about the notion of laicity, the separation of the state and the Churches, in France.
As in Germany, this concept guarantees liberty of expression and liberty of religion, important values of our democracies. Still, there are different interpretations of it : In France, for example, wearing religious signs to school is forbidden for all students of public schools. However, students in most of the German schools have the right to do so. Discovering the different reasons behind these two lines of argumentation was really interesting to me.

Another political moment was the official (but a bit late) reception of Youssef, Irene, Ula and I as volunteers. As the tram company in Orléans had given us our transport cards as a gift, the reception in our honour took place in a very unique environment – the central tram station. Thus, we had the opportunity to visit the maintenance hall and the control room before the presidents of our associations and the representatives of the ministry and the region got to their official speeches. Afterwards, it was our turn to present our missions as volunteers. I loved being able to exchange with all the parties involved in the organisation of our voluntary services – it is a real privilege.

However, the memories that come to me the quickest and the clearest aren’t those of work but those of my personal time in France. There are two dates in the beginning of January and February in particular that come to my mind instantly: Epiphany (« les trois rois mages ») on the sixth of January and « la chandeleur» on the second of February. Why ? Because these two dates are dedicated to traditional French food : In the honour of the three holy kings, the French eat the delicious « galette de rois », a puff pastry filled with marzipan. And it gets even better : The person who finds « la fève», a small figurine hidden in the pastry is pronounced king or queen and gets to wear a crown all day long.
Inspired by this royal atmosphere, my Spanish friend and I decided to visit two historical towns situated in the central region of France, Blois and Tours, but most importantly the royal castle of Blois where we discovered past centuries of French history at the end of January.
The second of February, the French celebrate « la chandeleur». No one was able to tell me what we were celebrating in particular but to my mind, there’s no reason needed to eat crêpes. And apparently, the French think so, too.

By the way, the flurry of snow, isn’t only metaphorical – it has gotten cold in Orléans. And even though the last two months flew by, I also feel like the pace of daily life has slowed down. We take our time, we wear our cosiest jumpers, we drink a lot of tea. Everything happens inside. It’s time to make yourself a hot chocolate with whipped cream, to rewatch « friends » and to wait for spring.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prev Post Next Post