Temps pour soi

30 mars 2020Nadia Etienne

Rien de tel qu’une petite anecdote pour commencer : J’étais rentrée en France pour des vacances il y a deux semaines et devait retourner en République Tchèque… hier. Bon, retour en stand-by et projets de vacances pour le moins perturbées. Mais j’ai la chance de vivre en campagne, avec un extérieur laaargement suffisant pour occuper mes journées, surtout grâce au beau temps de ces derniers jours.

Pour l’instant, le télétravail pour ma structure d’accueil est impossible, je fais donc des activités à titre personnel pour occuper mes journées.

Bien que le temps semble s’écouler au ralenti, l’école ne s‘est pas arrêté pour autant pour mes petites sœurs. J’aide donc ma mère à leur donner les cours dorénavant à domicile. Quelques tâches ménagères quotidiennes faites, et me voilà riche de précieuses heures de « temps pour soi ». Que je peux passer avec ma famille, en direct ou à distance.

J’ai pu, durant la semaine, aider à planter une centaine de noyers dans le verger d’un ami.

Plus de temps pour soi, c’est aussi plus de temps pour penser à son avenir. Je recherche donc des écoles pour reprendre mes études – tournées vers l’environnement – après mon service civique.

Et c’est aussi l’occasion de retrousser ses manches pour se plonger dans la pile de choses « à faire plus tard », qui attendent parfois depuis des années.. ! Un peu de couture, du rangement,.. Avec l’arrivée du printemps, c’est l’occasion pour la naturaliste néophyte que je suis de mettre à jour mon herbier avec des plantes nouvellement sorties de terre, tout en les faisant découvrir à l’une de mes petites sœurs particulièrement curieuse de nature. Nous avons d’ailleurs cueillies ensemble des fleurs de pissenlit afin de préparer de la « cramaillotte », une confiture de pissenlit. De quoi occuper l’esprit et remplir l’estomac !

D’autres ateliers-nature seront sûrement au programme ces prochains jours.. Pourvu que le temps soit avec nous !


Les animaux sont les seuls à s’ennuyer !
Prev Post Next Post