A la découverte de la République Tchèque

1 février 2020Nadia Etienne

En immersion dans un pays étranger, on en apprend aussi beaucoup sur notre propre pays. C’est en cela que les voyages sont formidables. Beaucoup de notions nous semblent acquises parce qu’on a vécu dans une société où ça l’était, mais c’est loin d’être le cas partout, même dans des pays proches qui au 1er abord semblent similaires . L’Histoire a entraîné des différences de parcours et forgé des nations aux mœurs biens différentes au fil des siècles.
Apprenons à savourer notre chance, et sachons aussi parfois nous inspirer de nos voisins.

Premiers pas à Kvĕtná, mon village d’accueil au cœur de la Bohème.

Avant de parler de tourisme, j’aimerais aborder mon immersion dans un pays qui m’a réservé de nombreuses surprises.
Ma méconnaissance concernant la République Tchèque en avait fait un objet de mystère attisant d’autant plus ma curiosité que mes recherches restaient infructueuses à ce sujet (si ce n’est pour des infos purement touristiques). Sans informations, je n’avais même pas de réels à-priori donc un tableau vierge à enrichir uniquement de mes expériences sur place. Pour mon plus grand plaisir !

Arrivée à l’aéroport de Prague, lieu cosmopolite ou toutes les langues se confondent, mon tuteur Lukáš m’attendait avec une pancarte fleurie portant mon nom. Oui, comme dans les films américains !
Après un long voyage en bus, train et voiture – qui me laissaient entrevoir la richesse du réseau de transports en commun de ce pays, l’un des plus développé d’Europe – et une pluie de questions entre les deux nouveaux partenaires, nous voilà enfin arrivés à Kvĕtná, où je vivrai pendant 7 mois. Ce petit village campagnard de 400 habitants, à première vue délaissé, accueille en réalité de nombreuses familles et possèdes des charmes qu’il faut prendre le temps de découvrir. Le plus remarquable est sans conteste son église, rénovée il y a quelques années, et à l’image de la plupart des lieux saints du pays. Bien loin de l’image austère et intouchable de nos églises, celle-ci est toute en rondeur et en couleur, avec un ton orangé qui  pourrait dénoter dans le paysage, si les autres bâtiments – tels que la mairie rose – et habitations ne suivaient pas ce style. C’est une particularité de la Tchéquie qui égaye particulièrement le quotidien. A l’exemple de la place de Svitavy, la ville la plus proche de Kvĕtná, qui arbore également des architectures surmontées de tours arrondies, rappelant les pays de l’Est. En plus de la couleur, de nombreuses maisons possèdent un style particulier plein de charme, avec un toit arrondi et des décorations parfois surprenantes. Le village vallonné est traversé par un petit cours d’eau qui lui offre une belle richesse et diversité floristique. C’est peut-être de là que vient le nom de Kvĕtná, qui signifie « Fleuri » en tchèque…


Arrêt de train encore en service,  Kvĕtná

Place de la Paix, Svitavy

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Prev Post Next Post